Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
gausson.histoire.overblog.com

Découvrez le livre qui relate l'histoire de la commune de Gausson (22).

Les landes au 19ème siècle

Publié le 2 Septembre 2017 par Michèle Harzo

Variscan semble accepter de nous laisser vivre en paix, je reprends la mise en ligne des documents utilisés pour la rédaction du livre « Gausson au fil du temps ».

 

 

Les landes au 19ème siècle

Chaque été, les agriculteurs se réunissent pour la fête du comice agricole du canton.

On a vu ces derniers temps, les difficultés qu’ils rencontraient pour réussir à vivre de leur travail.

 

Quand on se replonge 200 ans en arrière, la situation était encore plus dramatique.

 

Les landes au 19ème siècle

Copie de la délibération du conseil municipal du 21/2/1829

Suite à la demande de Monsieur le sous-préfet

 Le conseil municipal étant assemblé et réuni au nombre de 9, ayant délibéré,  est d’avis que les landes communales qui se trouvent dans la commune de Gausson se trouvent de grande utilité publique pour les indigents de la commune qui sont plus de 400.

En conséquence, le conseil municipal est d’avis que les landes qui appartiennent à la commune de Gausson restent pour les servitudes des circonvoisins indigents (habitants situés autour de ces landes)

Arrêté municipal du 21 février 1829.

Ont signé : Jacques Collet, Mathurin Marjot, Louis Carro, Jean Grosset, Jacques Gloux, Louis Visdeloup, Pierre Visdeloup, Jean Coeuret, Pierre Georgelin adjoint

Louis Dubos, maire

 

Rappel :

Le recensement de 1831 a dénombré 2323 habitants à Gausson.

Les 400 indigents représentent donc près du quart de la population.

 

En 1836, le Conseil Général établissait le diagnostic suivant :

 

« L’agriculture est en souffrance dans notre département, ce qui paraît démontré par le nombre d’indigents toujours croissant. La cause de ce malaise dans nos campagnes tient au fâcheux état de la fabrique des toiles, d’où provient la modicité du gain des fileuses, qui en travaillant 15 heures par jour, ne gagnent en moyenne que 25 centimes. »

 

La terre ne nourrissant plus ses enfants, ils vont devoir chercher fortune en ville. La construction de nouvelles routes, l’ouverture des chemins de fer, vont les y aider.

 

Gausson va perdre près de 645 habitants en 50 ans : 2323 en 1831, 1678 en 1881.

Commenter cet article