Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
gausson.histoire.overblog.com

Découvrez le livre qui relate l'histoire de la commune de Gausson (22).

On peut changer d'avis

Publié le 19 Février 2017 par Michèle Harzo

De l’éloge que Guy Le Helloco se fait dans le Courrier Indépendant du 17/2/2017, je retiendrai la dernière phrase :

« Mon combat, aux côtés des élus du territoire au service de leur collectivité, continue par la défense de notre ruralité MISE A MAL PAR DES PROJETS FOUS DE METROPOLISATION A OUTRANCE. »

Des flashs me reviennent :

- Ce conseil municipal d’octobre 2015 où il a déclaré de façon claire et péremptoire : « la commune nouvelle du Grand Loudéac verra le jour le 1er janvier 2017 »

- Le rendez-vous que j’ai eu avec lui et deux de ses adjoints pendant lequel je ne pouvais avancer un seul argument sans qu’on me coupe la parole

- La cérémonie des voeux 2016 où il nous a promis qu’il organiserait, en février, une réunion pour présenter cette commune nouvelle. Réunion qui n’a pas eu lieu, pas plus que celle sur le projet minier…

J’ai parcouru tous les chemins de la commune pour convaincre les habitants de la nocivité de ce projet de commune nouvelle : perte de notre identité, de notre autonomie et hausse des impôts locaux.

 

Quand le pouvoir s’éloigne des habitants, il se crée un sentiment de frustration, l’impression de ne plus être écouté, voire même entendu, la sensation de perdre ce qui nous tient tant à cœur : la DEMOCRATIE.

 

Alors lire que Guy Le Helloco, qui voulait créer une commune deux fois plus grande que la ville de Paris, s’oppose aux projets fous de métropolisation à outrance….. j’en reste « baba ».

 

Il aime beaucoup faire des citations, en voilà une, bien plus connue

« il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis »

Admettons !

Je salue donc son renoncement à la commune nouvelle et j’espère que cette preuve d’intelligence lui permettra de comprendre que le projet minier sera tout aussi nocif pour notre territoire.

Non, Variscan ne fait pas que de l’exploration ! son objectif est d’installer une mine !

Lorsque le processus sera enclenché, il sera trop tard pour l’arrêter. (le sous-sol appartenant à l’état)

Les nuisances ? un exemple concret : cet agriculteur, qu’il connait bien, qui vend de la viande en direct, verra fuir ses clients lorsqu’ils découvriront que les vaches paissent à côté d’une mine.

A moins que Variscan pense qu’ « on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs ! »

 

Il ne reste plus que quelques jours pour arrêter le processus.

288 Gaussonnais ont signé une pétition contre le projet minier.

Ils attendent que la municipalité (qui les représente) relaie leur position auprès du Préfet.

Commenter cet article