Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
gausson.histoire.overblog.com

Découvrez le livre qui relate l'histoire de la commune de Gausson (22).

Variscan ne désarme pas

Publié le 17 Novembre 2016 par Michèle Harzo

Variscan ne désarme pas!
Au vu du rapport qu'il a adressé à ses actionnaires en septembre 2016, Variscan espère toujours venir forer sur notre territoire malgré une forte opposition au projet.
 
http://www.variscan.com.au/components/com_reports/rfiles/ANNOUNCE-927%20%20Quarterly%20Report%20Sept.pdf
 
Traduction du rapport (site de Merléac / la Porte aux moines )
Semblable à St Pierre, le travail à Merléac au cours du trimestre s'est concentré sur la soumission et l'obtention des autorisations nécessaires pour commencer le forage prévu dans le gisement de sulfures massifs volcanogéniques (VMS) volumineux à teneur élevée en zinc enrichi de la Porte aux Moines (PAM).
 
Tel qu'annoncé à l'ASX le 20 juin 2016, Variscan a complété une estimation des ressources minérales pour PAM aux normes de reporting JORC 2012. La ressource minérale est de 2,2 millions de tonnes, soit 6,0% de zinc, 1,3% de plomb, 0,8% de cuivre, 80,6 g / t d'argent et 0,9 g / t d'or, ce qui place le gisement dans le premier quartile pour les dépôts riches en zinc dans le monde, indiquant un bon potentiel économique, à condition de disposer d'un tonnage suffisant.
 
Les travaux de modélisation de Variscan indiquent qu'environ 3,5 millions de tonnes de ressources seront nécessaires pour justifier l'initiation des études de faisabilité de la mine. Augmenter la taille et améliorer les niveaux de classification des 2,2 millions de tonnes actuelles de base de ressources à un niveau suffisant pour permettre à l'entreprise de se lancer dans des études de faisabilité est une priorité essentielle.
Un forage supplémentaire est nécessaire pour confirmer l'interprétation géologique, augmenter le tonnage des ressources minérales indiquées et fournir des échantillons supplémentaires pour les mesures de densité confirmatoire et les analyses d'or. À court terme, des forages plus profonds (trois trous totalisant environ 1 000 mètres) ont été prévus pour tester la zone principale épaissie (figures 6 et 7) et les parties plus profondes de la zone
 
L'association Vigil'oust a donc, sans tarder, reformulé une demande à la préfecture pour savoir si une déclaration de travaux était en cours d'instruction. En date du 16 novembre, la préfecture affirme que NON
Depuis la CIS de février 2016, Variscan avait déjà annoncé le démarrage des forages pour l'été, puis par voie de presse pour l'automne et enfin pour la fin de l'année...
 
Un souci dans le montage des dossiers ? La société tenterait-elle de mentir à ses actionnaires ? Il y a de quoi être perplexe..
Commenter cet article